Botrylle (Botryllus schlosseri)

 

Ces étranges petites rosaces, sont en fait des ascidies coloniales.

Elles ont un orifice inhalant à l’extrémité de chaque « pétale » et un orifice exhalant commun au centre.

JPEG - 80.7 ko
botryllus schlosseri

Comme les violets, ce sont des animaux filtreurs très répandus, qu’on peut voir sur les coquilles de moules ou d’huîtres et sur les objets immergés (quais, pontons).

Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau