Castelnau le Lez

 

Castelnau le Lez

Castelnau-le-Lez se situe au nord-est de Montpellier, dans le sud de la France. Le Lez constitue sa limite occidentale avec Montpellier et la ville se trouve à quatre kilomètres au nord et à vol d’oiseau de la mer Méditerranée.

Les communes limitrophes sont : Clapiers et Jacou au nord, Le Crès à l’est, Saint-Aunès sur quelques dizaines de mètres au sud-est, et Montpellier au sud et à l’ouest.

Située sur la voie Domitienne romaine, elle s’est trouvée ensuite à l’entrée montpelliéraine est de la route nationale 113 (Bordeaux-Marseille depuis 1952).


Agrandir le plan

Avec le développement démographique de l’agglomération de Montpellier et de la circulation automobile, la commune voit se construire sur son territoire quelques-unes des routes de contournement de Montpellier au nord de sa zone urbanisée principale, puis sur sa limite avec Le Crès.

En décembre 2006, la ligne 2 du tramway de Montpellier dessert la ville sur la route nationale 113, aménagé en boulevard urbain.

Au fil de son histoire depuis son occupation par les Romains, son nom a été Sextant, Sextantio, Substantion, Castelnau-lès-Montpellier et Castelnau-Le Crès.

L’antiquité

Seules devant être retenues les preuves tangibles d’une présence à une date donnée, la découverte des gobelets de Vicarello et plus encore la carte romaine antique dite « Table de Peutinger » attestent irréfutablement l’existence de la cité à l’époque romaine, soit plus de 2000 ans.

Les diverses appellations : Sextantio, Sextantione, Sextantionem et parfois même Suxtantione comme écrit dans ce manuscrit du IIIème siècle dans l’itinéraire d’Antonin, rappellent l’antériorité de Castelnau sur bien d’autres cités et notamment sur Montpellier dont l’origine ne remonterait qu’à l’an 985 de notre ère.

Le moyen-âge

Forteresse dominant le passage du Lez sur la grande Voie Domitienne allant de Cadix à Rome et peut-être centre de commerce florissant en liaison avec le port de Lattes, l’étape Sextantio, sixième station sur la Voie Domitienne en venant de Nîmes, devenue au fil du temps Castelnau, s’est peu à peu effacé, à l’ombre de la ville nouvelle qui grandissait à côté d’elle.

Du VIIIème au XIIIème siècle, Castelnau, Le Crès, et Salaison formait une communauté dont la population se regroupa près d’un château dominant la rive gauche du Lez (afin de se protéger des invasions barbares) : Castellum Novum.

Le vieux village restera longtemps discrètement rassemblée autour de son église médiévale (XIIème siècle) qui semble en surveiller l’entrée.


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau