Votre recherche :
Découvrir à proximité
Professionnels
Sélection de tags

Clapiers

 

Clapiers

A la fin du Moyen-Âge, Clapiers se présente comme un bourg fortifié, de forme arrondie. Ce castrum languedocien s’étend entre l’actuelle rue de la poste et rue de Vendargues.

Cet espace clos est dominé par une chapelle accolée à deux tours surmontées d’un clocher. Un cimetière entouré d’un grand mur s’étend en contrebas.

Le village de Clapiers, dont le nom signifie en occitan « amas de rochers », est juché sur une éminence accessible, d’importance stratégique. Dans la plaine, à moins de 500 mètres, la population clapiéroise pratique une polyculture de subsistance à base de blé, d’orge, de luzerne, de vigne et d’olivier (les deux dernières productions étant typiquement méditerranéennes) et l’élevage sur les terres fertiles.

Au cours des siècles, les différents seigneurs de Clapiers qui vont se succéder (François de Saint Félix de Moremond, son fils, le sieur Paul de Reillan ou encore son fils, par exemple) cèderont progressivement leurs terres.

Ils ne garderont que leurs privilèges qui permettront de prélever des impôts jusque dans la nuit du 4 août 1789. Les Clapiérois rachèteront ces terres au cours du XVIIIème siècle, après que les remous dûs à la Révolution Française soient calmés.


Agrandir le plan


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau