Lignan sur Orb

 

Lignan sur Orb

Lignan fût conquis en 120 par les Romains et reçut une colonie en 52 avant Jésus-Christ. Plus tard la civilisation chrétienne fut introduite par Saint-Aphrodise, le 1er Évêque de Béziers. Prise en 416 par les Wisigoths, nous possédons un sarcophage de cette époque dans la localité.

Lignan fut l’objet de terribles combats, non seulement de la fureur des Wisigoths, mais aussi de Sarrasins en 725. Détruite 11 ans plus tard, par Charles Martel en 736. Entre 780 et 844, Charlemagne et ses successeurs voulaient effacer les conséquences des invasions et des guerres qui suivirent, prirent des mesures pour assurer la remise en culture des terres abandonnées par les guerres.

C’est alors que le 10 Février 816, Louis le Débonnaire donne un diplôme en faveur des Espagnols fugitifs s’étant réfugiés à Lignan. Les terres de Lignan furent concédées à ces Espagnols qui occupèrent le village en travaillant avec ardeur à sa reconnaissance. Les Évêques de Béziers s’établirent en 924 à Lignan.

Et nous retrouvons dans les archives que le 23 août 977 Guillaume successeur de Rainard II, Vicomte de Béziers et sa femme Armentrude dotent St-Nazaire du Domaine de Lignan, avec ses dépendances, afin que les revenus soient appliqués à la construction de Saint-Nazaire de Béziers.

Plus tard, peu avant la Guerre de Cent Ans, en 1358, Jean de Grailly, dit Capitaine de Buch s’avança avec ses troupes jusqu’à Lignan. En 1360, le traité de Brétigny mets la frontière anglaise à 10 lieues de notre village de Lignan. C’est alors que les Grandes compagnies commencèrent leurs invasions dévastatrices…..

Aussi, en 1361, Lignan devient une base de leurs opérations. Les troupes séjournent à Lignan durant plusieurs années !…tenant Béziers en perpétuelles alertes ! Lignan étant un point stratégique de très haute importance !


Agrandir le plan

Le Vicomte de Béziers, Hugues de la Juque las de cet état des choses, avec l’aide de son sénéchal de Carcassonne, lèvent les troupe pour reprendre le château de Lignan aux Routiers ! Ceux-ci commencèrent à partir en échange de dix milles florins, laissant le pays de Lignan dans une grande misère. Un an après, en 1364, celle-ci s’aggrave encore, par un hiver vigoureux qui sévit, les bords de l’Orb, gelèrent les oliviers et les vignes qui furent détruites.

Pareilles calamités se renouvelèrent au cours des siècles, Lignan toujours se relève, mais plus tard, en 1562, Lignan fut ravagé par les Guerres de Religion . Les protestants et les catholiques y soutinrent tour à tour , des sièges acharnés. Il fut pris et repris jusqu’à trois fois. Joyeuse ne s’en empara définitivement que le 17 juillet 1562 et ne put s’y maintenir qu’un an !

Ce fût le 19 mars 1563 que les catholiques en devinrent maîtres grâce à l’Édit d’Amboise qui suspendit les hostilités. Notons que Lignan est également citée dans les périodes prospères, comme un domaine de choix aux produits réputés. Ainsi, sous le règne de Henri IV, la nouvelle Reine, Marie de Médicis remercie dans une lettre datée de 1604, l’Évêque de Bonsi d’un envoi d’huile et de fruits récoltés dans le Domaine de Lignan !…

Lignan sera évoqué lors de la Révolution Française, l’ordonnance mettant les biens ecclésiastiques à la disposition de la Nation. C’est ainsi que dépossédé de son dernier propriétaire, Monsieur Nicolaë 81ème Évêque de Béziers, le mobilier du château se vendit le 22 mars 1790. L’argenterie seule fut sauvée par les nouveaux acquéreurs. Signalons que l’Empereur des Français accorda les armoiries spéciales pour Lignan.

En 1800, la commune se dote d’armoiries, encore conservées de nos jours, soit "D’hermine au sautoir losangé d’or et de gueules"

Avant la fin du XIXème, Vincent Tartot alors maire permet à la commune de connaître un premier essor économique grâce à la construction de la gare acheminant le transport des vins de Béziers et de Faugères. Sa demeure, le château du Bosc et une pompe à incendie sont d’autres vestiges qui restent de cette époque.

Dès 1928, Lignan devient Lignan-sur-Orb, avec un peu moins de 300 habitants. Vers 1940, la commune voit arriver des réfugiés fuyant l’Espagne franquiste, et durant ces quarante dernières années, de nouveaux arrivants le plus souvent de Béziers et de ses environs viennent augmenter les rangs des Lignanais.

La ville a dû rapidement maitriser son urbanisation (eau, assainissement, station d’épuration, voies de circulation) et améliorer les équipements scolaires, sportifs et culturels.


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau