Pouzolles

 

Pouzolles

Pouzolles est une des portes d’entrée du territoire Coteaux et Châteaux.

Pouzolles est bâti sur deux coteaux séparés par le ruisseau le Merdauls qui coupe le village en deux parties.

Les constructions ont envahi le lit de la rivière de la Thongue, très large en cet endroit, et dont les crues, heureusement très rares, inondent les bas quartiers.

De la route de Béziers à Clermont on aperçoit le château flanqué de deux tourelles ; à droite, l’église et son clocher, dans le bas, une promenade ombragée de platanes. Cette commune, par sa situation, est des plus agréables du canton.

JPEG - 93.3 ko

Le territoire de cette commune offre des caractères différents ; du côté de Roujan, ainsi que dans la direction du domaine de Léne, certains terrains de couleur rouge et de peu de consistance qui ne peuvent être cultivés par suite de ravinements ; quelques garrigues au nord et au sud des plaines d’alluvions produisant d’importantes récoltes de vins.

Comme dans toute la région, on a trouvé de nombreux témoignages de l’occupation romaine.

Dès le XI ème siècle, le nom de Pouzolles est mentionné dans nombre de chartes et cartulaires, et signifierait « puit d’huile », probablement à cause de l’existence de source de pétrole à proximité.


Agrandir le plan

Le village est dominé par le château et ses deux tourelles, et par l’église, construits à l’emplacement des remparts, dont l’un des vestiges, la porte Saint Martin, autrefois défendue par une herse est encore visible.

Historique Comme dans toute la région on a trouvé de nombreux témoignages de l’occupation romaine.

L’emplacement des remparts, où a été construits l’église et le château avec ses deux tourelles, nous donne une datation moyenâgeuse.

Remparts Des ouvertures faites dans l’épaisseur des remparts prouvent leur solidité ; en certains endroits ils avaient nous a-t-on dit, jusqu’à 3 mètres d’épaisseur. Le château et l’église sont construits sur leur emplacement.

JPEG - 55.5 ko

Portes On entrait dans la ville par deux portes qui existent encore.

La porte Saint-Martin précédée d’un porche était défendue par une herse et un mâchicoulis ; elle fait face au faubourg de ce nom. Sa construction parait remonter au XVème siècle. C’est par cette porte que l’on sortait pour se rendre à Saint-Martin de Grezan. On traversait le ruisseau du Merdauls par un pont construit en 1288.

Cette date était gravée sur la partie nord. Ce pont a été remplacé, il y a quelques années par un tablier métallique.

La place de l’ancien Bourg est celle qui se trouve en face de la porte et du pont.

C’est de ce côté que Montmorency l’aurait assiégé et forcé.

JPEG - 18.3 ko

Aujourd’hui l’activité du village est essentiellement tournée vers la viticulture.

De par la diversité de la nature des sols (schistes, schistes gréseux, calcaires, roches volcaniques…) et la diversité des cépages (traditionnels, rustiques ou nouveau), notre territoire vous propose une large gamme de produits :

Les appellations d’origine contrôlée, et les vins de pays.


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau