Moineau domestique (passer domesticus)

 

Le moineau domestique mesure environ 10 à 15 cm pour le double d’envergure et un poids d’une trentaine de grammes.

Le mâle possède une tache grise sur le sommet de la tête qui peut faire penser à la tonsure d’un moine, d’où l’origine du nom. Cette tache est bordée de marron.

Le mâle se caractérise aussi par une gorge noire. Son plumage aux couleurs boisées donne à penser qu’il ne compte pas sur le chatoiement pour s’imposer. Discret, il n’hésite toutefois pas à chanter pour signaler sa présence.

JPEG - 135.7 ko

Son chant est composé d’une suite de « tchip tchip ». On dit qu’il « pépie » ( écouter ).

La femelle est plus terne, de couleur beige, avec la gorge unie.Cette espèce se déplace en sautillant et en volant

Le moineau bâtit son nid en mars, de préférence dans une cavité (fissure, gouttière, etc.), à partir de paille, de plumes, de brins de textile. Il peut lui arriver d’occuper des nids d’hirondelle, parfois en délogeant les habitants.

La femelle pond de 3 à 8 œufs, couvés par les deux parents pendant 14 à 17 jours. Vingt jours après leur éclosion, les jeunes peuvent quitter le nid, ce qui permet aux parents de nicher une nouvelle fois. Un moineau peut vivre jusqu’à une dizaine d’années.

Les moineaux se nourrissent pour l’essentiel de graines, de détritus laissés par les hommes et de petits insectes. Les jeunes sont nourris d’invertébrés (en particulier d’insectes). Les moineaux mangent également des fruits et des bourgeons, voire de gros coléoptères. Ils vivent en bandes et ne migrent pas.

Leur présence est étroitement liée à celle de l’homme, dont ils s’approchent volontiers. Si la ville leur offre de nombreuses possibilités de se nourrir, leur nombre décroît à la campagne, les insecticides et herbicides éliminant les herbes folles et les insectes dont ils se nourrissent.


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau